Print Friendly, PDF & Email

Champagne et Bordeaux 2010 : de bons choix d'investissement

Parmi les investissements de choix ont retrouve le millésime 2010 de Bordeaux ainsi que les vins de Champagne qui connaissent un bel essor sur le marché du vin depuis plusieurs mois. Ce sont les références qui sont, en tout cas, les plus échangées : un bon indicateur de l’attrait qu’elles ont auprès du public.

Valorisant ces investissements, les différents rapports du Liv-ex, bourse du vin londonienne,  avancent des chiffres impressionnants. En effet, 25% des échanges de Bordeaux le mois dernier concernaient le millésime 2010, confirmant 21 mois de hausse constante.

Bordeaux 2010 : faire le choix d’un investissement de prestige

Investir dans un vin de Bordeaux de 2010 est un placement sûr. Pendant cette année extraordinaire,douze châteaux de Bordeaux ont reçu la note suprême de 100/100 par Robert Parker. Beaucoup pensent que ce millésime est l’un des meilleurs de tous les temps, ce qui explique ces résultats. Mais le millésime 2010 fait forcément de l’ombre aux autres, plus récents, tels que 2011 et 2012 dont la qualité n’a pas toujours été au rendez-vous.

Les investissements dans les vins de Bordeaux millésimés 2011 et 2012 sont beaucoup plus faibles et il semble que les négociants peinent à vendre le stock. Le système de primeur les obligeant à acquérir de nouvelles bouteilles chaque année, les acteurs du marché pourraient se voir obligés de revendre une partie de leur stock pour assurer leur engagement. Une nouvelle qui pourrait potentiellement influencer les ventes d’un millésime comme 2010 dont les qualités œnologiques le rendent intéressant pour sa valeur ‘liquide’.

Investir dans le champagne : un éventail de grandes cuvées

Les investissements en vin de Champagne connaissent aussi un essor important : ils sont d’autant plus intéressants qu’ils ne sont pas focalisés sur un millésime en particulier. Pour les collectionneurs et les investisseurs qui cherchent à acheter de grands vins hors des frontières bordelaises, les champagnes semblent être une référence de choix pour les grandes cuvées. Depuis 5 ans, l’achat de ces grands vins a connu une hausse de 35%.

Une augmentation des investissements logique car ces vins se boivent plus facilement que les vins rouges, atténuant l’offre plus rapidement dans le temps que dans les autres régions viticoles.

Auteur : Mikael Pierron

© boule1301 – Fotolia.com

Une réponse à Choix d’investissement : Bordeaux 2010 et Champagne au rendez-vous des bonnes affaires

Actualités récentes