Print Friendly, PDF & Email

Les ventes de vins de Bourgogne prennent de l’ampleur

Les ventes de vin de Bourgogne ont le vent en poupe comme le confirme le Bureau Interprofessionnels des Vins de Bourgogne. Il a annoncé des exportations de vin de l’ordre de 214,5 millions d’euros entre janvier 2013 et avril 2013. Des chiffres proches des sommets atteints en 2008 et 2009.

Des vins rares qui dynamisent les ventes

Cet attrait pour les vins de Bourgogne ne reflète pas seulement des résultats records dans l’exportation de ces vins mais aussi des quantités produites très faibles par rapport aux années précédentes. A titre d’exemple, les vins rouges bourguignons ont connu une baisse de production d’environ 13% alors que leurs exportations ont elles augmenté de plus de 4% en volume et de 0,7% en valeur.

Les ventes de vin en gros sont l’exception qui confirme la règle car elles ont connu une sévère correction de 19% par rapport à l’année précédente à cause des productions trop faibles.

Une hausse du prix des vins de Bourgogne

Cette faible production de vins de Bourgogne implique forcément une hausse des prix. La fameuse loi de l’offre et de la demande. Ainsi, les prix en gros d’AOC Gevrey Chambertin ont augmenté de 41%, à 1544 euros la pièce, soit 228 litres.  L’AOC Pommard est quant à lui en hausse de 64% au niveau des prix par pièce, alors que l’AOC Chablis est en hausse de 22%.

Les producteurs de grands vins de Bourgogne espèrent une production normale pour le nouveau millésime, sinon ce sont les consommateurs qui trinqueront. Même si les vins de Bourgogne sont de plus en plus dans l’air du temps…

Auteur : Mikael Pierron

© visuall2 – Fotolia.com

Actualités récentes