Print Friendly, PDF & Email

Millesime 2012 - Une première évaluation trop haute?Le prix en primeurs pour le millesime 2012 a été rendu public dans la grande majorité des châteaux de Bordeaux. Comme prévu, ceux-ci ont été revus à la baisse par (presque) tous les châteaux. Pour autant, les prix sont-ils en adéquation avec la qualité intrinsèque du vin de 2012 ? Rien n’est moins sur.

Un millesime 2012 globalement moins cher que 2011

Le millesime 2012 a connu une baisse globale de prix dans le Bordelais comme nous vous l’annoncions il y’a quelques semaines. Mouton Rothschild était le premier à ouvrir la voie, répondant aux différentes critiques au sujet de ses vins, notamment celles de Robert Parker. Le critique a estimé que le millésime 2012 n’était pas exceptionnel et que les châteaux devraient, de ce fait, rendre plus accessibles les bouteilles de vin nouvellement produites.

Pour le lancement de leur primeurs 2012 Mouton, ainsi que Margaux et Haut-Brion ont su répondre à ces attentes avec une baisse des prix de l’ordre de 33%, tout comme Lafite Rothschild qui a baissé ses tarifs d’environ 20%. Dans l’ensemble, les sorties en primeurs se sont faites entre 20% et 40% moins chères qu’en 2011, ce qui devrait contenter les négociants. Cependant, les prix restent bien au-delà des sorties en primeurs de 2008 alors que la qualité du vin de 2012 semble s’en rapprocher.

Un millésime sauvé par la notoriété des châteaux

Si le millesime 2012 peut donc sembler surévalué  cela s’explique en grande partie par « l’image de marque » de ces grands châteaux qui trouveront toujours acquéreurs. Cependant ce n’est pas forcément le cas de vignobles moins connus qui doivent s’aligner de manière plus compétitive sur le millésime 2008. Ce fut le cas de Château Vallandraud par exemple (Premier Grand Cru Classé B à Saint Emilion), qui propose ses primeurs 2012 environ 13% moins chers qu’en 2008 (65 euros contre 75 euros en 2008).

Seuls Pavie et Angélus se sont permis une hausse de leurs tarifs pour les bouteilles de 2012, surfant sur leur nouveau statut de Premier Grand Cru Classé A depuis Septembre dernier, ce qui semble tout aussi logique.

 Auteur : Mikael Pierron

Crédits image : © Minerva Studio – Fotolia.com

Actualités récentes