Print Friendly, PDF & Email

Baisse des prix du millésime 2012 pour Mouton Rothschild Les vins en primeur à Bordeaux pour 2012 verront leur prix de sortie revu à la baisse par rapport aux années précédentes. Beaucoup d’experts en grands vins de Bordeaux avaient suggéré cette baisse, en commençant par Robert Parker. Le millésime 2012 étant moins qualitatif que les dernières années exceptionnelles  comme 2009 ou 2010, une correction des prix du vin par les châteaux du bordelais étaient logiquement à prévoir.

Mouton Rothschild millésime 2012 : une baisse de prix raisonnable

C’est un grand nom de Bordeaux, Mouton Rothschild qui ouvre la voie aux autres 1er Grands Crus Classés en proposant un prix de sortie en baisse de 33% pour son millésime 2012 par rapport à l’année dernière, passant de 360 euros par bouteille à 240 euros par bouteille. Le prix reste toutefois élevé par rapport au prix de sortie en primeur de 2008, moitié moins cher à l’époque. Alors que l’on compare ce millésime à 2008 en termes de qualité, il faut raison garder quant à cette baisse de prix.

Un impact sur le marché des grands crus de Bordeaux

Des négociants définissant Mouton millésime 2012 comme peu cher : des réactions qui restent tout de même positives. Les autres châteaux du bordelais ayant rendu publics leurs prix de sortie en primeur sont Rauzan-Ségla et Ormes de Pez, respectivement en baisse de 37% et de 9%. Le Château Rauzan-Ségla aligne ainsi son millésime 2012 sur ses prix de sortie en 2008. Le marché attend ainsi avec impatience les prix de sortie en primeurs des autres Premiers Grands Crus Classés qui ne devraient plus tarder désormais.

Actualités récentes