Print Friendly, PDF & Email

Mouton Rothschild 2013 joue sur l'intensité et l'harmonie avec l'artiste Lee Ufan

Chaque année, Mouton Rothschild offre un espace d’expression à un artiste international pour décorer l’étiquette du nouveau millésime du château. C’est la tradition depuis 1945.

Lee Ufan a créé la signature visuelle du Mouton Rothschild 2013

Les plus grands artistes comme Dali ou Picasso ont eu cet honneur il y a quelques décennies, et c’est un Sud-Coréen qui remporte le privilège pour l’année 2013.
Lee Ufan a ainsi présenté un dessin très sobre par rapport à certaines années plus folles en termes de couleur par exemple; une tâche bordeaux sur fond beige qui rappelle l’univers du vin. D’ailleurs, l’artiste explique son œuvre par l’évolution de la palette de bordeaux du plus clair au plus foncé comme étant une représentation de la maturation dans le temps du vin, qui prend toute sa splendeur au bout du cycle comme une bonne bouteille. Une étiquette à découvrir sur le site de Château Mouton Rothschild.

Le pourpre du dessin évolue comme un grand vin de Bordeaux

Un message subliminal peut-être étant donné toute la complexité et la patience qu’il aura fallu pour arriver au bout de l’année 2013, tant sur le plan de la météorologie, des vendanges ou de la vinification. Le millésime n’est pas très bien considéré pour le moment, mais nul doute que, comme d’autres grands noms de Gironde, Mouton Rothschild aura su tirer au maximum la qualité de ce vin vers le haut.
Lee Ufan n’est pas un jeune loup puisqu’il a connu divers succès comme le prix UNESCO de la biennale de Shanghai en 2000. Il a par ailleurs exposé au Jeu de Paume à Paris, au Guggenheim et au MoMA de New York ou encore à la Biennale de Venise…

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © StudioLeeUfan Château Mouton Rothschild

Actualités récentes