Print Friendly, PDF & Email

Des changements de propriétaires pour les vignobles de Bourgogne

Les changements de  propriétaires pour les domaines de Bourgogne avant la très attendue saison des vendanges ressemblent fort à un  jeu des chaises musicales. Comme ce fut le cas dernièrement pour les vignobles de Bordeaux, la période estivale est sujette à des évolutions à la tête de certains domaines.

Béjot Vins & Terroirs : un incontournable pour les domaines de Bourgogne

Parmi les domaines achetés, le négociant Béjot Vins & Terroirs qui a fait l’acquisition de la Maison Corton André au mois de juillet pour un montant inconnu mais qui se chiffre en dizaine de millions d’euros selon un représentant de chez Béjot. L’acquéreur détient déjà 230 hectares de vignobles en Bourgogne et 270 hectares dans la région du Rhône, le groupe va ainsi compter de nouveaux noms comme Pierre André ou Reine Pédauque parmi ses propriétés, ainsi que 150 autres hectares dispersés en Bourgogne.

Le site du domaine Corton André va être fermé pour centraliser toute la vinification à Meursault où une installation moderne attend les grappes de raisin. De quoi contribuer à améliorer encore la qualité de la production. Béjot va ainsi devenir l’un des plus grands groupes de la région bourguignonne.

Des évolutions pour les domaines de Chablis

Un peu plus tard dans le mois de juillet, c’est le Domaine Faiveley qui a confirmé l’acquisition du Domaine Billaud-Simon (Chablis). Un investissement étant donné les perspectives de croissance de la région selon l’un des représentants du domaine acquéreur.

Un achat très intéressant pour Faiveley qui récupère un domaine familial de 20 hectares qui se situe sur quatre des sept terroirs de Chablis Grands Crus : Les Blanchots, Les Clos, Les Preuses et Vaudésir, ainsi que d’autres parcelles. Faiveley détient aujourd’hui 120 hectares dans la région.

Auteur : Mikael Pierron

Crédit photo © Olivier Poncelet – Fotolia.com

Actualités récentes