Print Friendly, PDF & Email

Vignoble du Languedoc à Maury

Pour beaucoup d’amateurs de vin, la région du Languedoc est l’une des meilleures d’un point de vue ratio qualité/prix. Preuve en est de l’intérêt grandissant pour cette belle région française, la vitesse avec laquelle Les Terrasses du Larzac ont obtenu leur statut d’Appellation d’Origine Contrôlée  (AOC).

Une nouvelle AOC en Languedoc

Demandé début juillet 2010, le statut de cette région du vin en Languedoc leur a été accordé au mois de juillet 2014, soit un délai de 4 ans. A titre comparatif, Picpoul de Pinet avait du attendre 20 ans avant eux, et Corbières 26 ans, des délais qui témoignent du bon travail de la région concernant ses techniques de vinification et de la qualité des produits proposés sur le marché.

Un résultat logique, somme toute, pour des producteurs de vin qui font attention à ce qu’ils proposent aux consommateurs. Dans le cas des Terrasses du Larzac, cela fait dix ans que les vins proposés sont considérés parmi les meilleurs.

Des vins du Languedoc de plus en plus appréciés

D’autres vins de la région Languedoc sont considérés comme de très grands vins, comme c’est le cas du Mas de Daumas Gassac considéré par le Gault Millau comme le « Lafite Rothschild du Languedoc ».

Mais en Languedoc, ce ne sont pas les châteaux stars qui vont permettre à la région de devenir une grande région française de vin, c’est une philosophie partagée par tous, celle de la qualité et du travail bien fait, de l’engagement collectif pour élever le Languedoc au niveau de ses grandes sœurs bordelaises et bourguignonnes.  Il y a 40 ans, les Cotes Rôties dans la région rhodanienne ne valaient presque rien, aujourd’hui c’est une valeur sûre. Buvez du Languedoc… avec modération.

Auteur : Mikael Pierron

Crédit photo © Oleksiy Drachenko – Fotolia.com

2 réponses à Les vins du Languedoc : une future grande région pour l’investissement ?

  • mikael dit :

    Un région en pleine mutation, qui Après avoir été une région de production massive de vins riches en alcool et sans grand intérêt gustatif, il a pris récemment conscience de son potentiel, sous l’impulsion d’une bande de vignerons passionnés et convaincus que l’on pouvait y produire de grands vins. Désertant la plaine et réinvestissant les meilleurs coteaux, ils ont rapidement imposé leurs vins dans les dégustations comparatives. En une génération, le  » gros rouge  » a fait place à des rouges multiples, qui correspondent à la personnalité de la région, tour à tour profonds, généreux, veloutés, épicés, ronds, suaves, fringants, sans déséquilibre ni lourdeur, sur une palette aromatique méditerranéenne par ses arômes de cerise, de garrigue, de réglisse…
    Il est évident qu’il faut investir massivement dans cette région viticole qui ne cesse de progresser

Actualités récentes