Print Friendly, PDF & Email

Les prix explosent en Bourgogne viticole

Avis aux plus riches d’entre nous : un hectare de vignes bourguignonnes s’échange entre 2 millions et 9,5 millions d’euros. Comme depuis 16 ans, le prix du foncier ne fait qu’augmenter dans la célèbre région viticole et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

La Bourgogne : l’une des régions viticoles les plus valorisées

Le montant des prix du foncier en Bourgogne est même en hausse de 5,3% depuis 2013, de quoi rassurer les propriétaires et les détenteurs de groupements fonciers viticoles.

En moyenne, l’hectare de vigne bourguignon a une valeur de 4 millions d’euros alors que les échanges sont en baisse… ce qui n’empêche pas les acheteurs de regarder plus haut. En 1996, le prix par hectare dans une parcelle Grand Cru était de 1,2 millions d’euros.

En comparaison avec les autre régions viticoles de Franc : des vignes dans la région bordelaise de Pauillac avaient une valeur de 2 millions d’euros en moyenne, alors qu’en Champagne (appellation Côte des Blancs) les prix étaient légèrement plus faibles aux environs de 1,6 millions d’euros par hectare.

Une hausse qui touche toutes les appellations de la Bourgogne viticole

Toutes les appellations de Bourgogne ont ainsi connu une croissance certaine : un hectare de Chardonnay en Cote d’Or s’échange aux environs de 1,25 millions d’euros. L’appétit des acquéreurs n’est que grandissant, contribuant aussi à cette hausse. L’effet rareté joue aussi en faveur d’une hausse des prix mais nul doute que ceux-ci ne vont pas se retourner de si tôt.

D’autant plus qu’un classement wine-searcher attribue 38 des 50 vins les plus onéreux du monde à la Bourgogne. Que ce soit d’un point de vue foncier ou d’un point de vue produit final, l’investissement vin a encore de beaux jours devant lui…

Auteur : Mikael Pierron

Crédit photo © Eléonore H – Fotolia.com

Une réponse à Les prix du foncier en Bourgogne viticole continuent de monter

Actualités récentes