Print Friendly, PDF & Email

Le placement vin bénéficie de la hausse de l'épargne

Le placement vin est un bénéficiaire naturel de la hausse des collectes d’épargne. En effet, les ménages se tournent de nouveau vers l’investissement et donc vers des produits de diversification de patrimoine.

 Les grands crus, un placement à risques « mesurés »

Ces augmentations d’épargne ne concernent pas (seulement) les produits sans risques, que l’on appelle fonds euros, mais bien aussi les produits « à risques », aussi définis comme unités de compte. Ces unités de compte sont l’ensemble des fonds d’investissement dont le capital n’est pas garanti. Les ménages français s’y intéressent de plus en plus. Preuve en est que le baromètre de la confiance globale est en hausse.

Sur les deux premiers mois de l’année, ces versements en unités de compte étaient déjà supérieurs de 33% par rapport à l’an dernier ! Ceci est une excellente nouvelle pour tous les produits d’investissement qui bénéficient aujourd’hui d’un regain d’intérêt des épargnants qui cherchent de nouveau à prendre des risques (mesurés) et se posent la question d’un placement alternatif comme le vin.

Les actions Patrimoine Grands Crus éligibles au PEA

Même si tous les produits alternatifs ne sont pas éligibles à l’assurance vie, certains sont inscriptibles dans un Plan d’Epargne Action (PEA). C’est le cas des actions Patrimoine Grands Crus. Le gouvernement ayant mis en avant depuis plusieurs années cette enveloppe fiscale, nul doute qu’un regain de confiance des marchés créé un cercle vertueux dont tout le monde profite.

Mais pour rappel, prendre des risques doit être mesuré car la rentabilité peut être au rendez-vous mais des pertes en capital aussi. Il s’agit de bien comprendre dans quoi on investit. Des professionnels du placement vin sont disponibles pour cela.

Auteur : Mikael Pierron

 

Image : © Unclesam – fotolia.com

Actualités récentes