Print Friendly, PDF & Email

Les vignes californiennes sont en proie à la sécheresse

En Californie, les vignes sont menacées par la sécheresse : les conditions météorologiques restent un frein majeur à la bonne production de vins.

Des vignes soumises aux caprices de la météo

Les vignes françaises ont souffert en 2012 et en 2013 où l’on constate (ou attend) une production bien plus faible que les années précédentes. Pour des raisons diverses, la temps influe sur les quantités produites ainsi que sur la qualité intrinsèque des bouteilles. Dans le cas de la France, ce furent les tempêtes de grêle et de pluie pendant le printemps et au début de l’été qui ont menacé les vignes.

Pour les vignes californiennes, c’est tout le contraire puisque l’état américain connaît une période de sécheresse très importante. La plus importante depuis 120 ans selon un responsable de la Sonoma County Water Agency.

L’impact de cette sécheresse sur les vins californiens

Pour le moment, il est trop tôt pour savoir comment cette sécheresse va influencer le prochain millésime des vins de Californie. Il reste quelques semaines encore pour que les pluies viennent à nouveau alimenter les nappes phréatiques et pour qu’ainsi les futures récoltes ne soient pas mises en danger. Les vignerons californiens sont habitués à ce genre de problème puisqu’ils ont connu 13 alertes à la sécheresse depuis 1987, de quoi relativiser un petit peu.

Les vins issus des vignes californiennes sont de plus en plus réputés, notamment en raison du bon timing des pluies chaque année entre novembre et mars. Que celles-ci ne pointent pas le bout de leur nez début février peut être un problème en soit mais rien n’indique que les prochaines semaines suivront la même tendance que les derniers mois.

En attendant, les vignerons et les amateurs de vins de la Napa Valley ou de la Sonoma Valley  croisent les doigts et prient Éole d’apporter par ses vents des nuages gorgés d’eau…

Auteur : Mikael Pierron

Crédits image : © bbourdages – Fotolia.com

Actualités récentes