Print Friendly, PDF & Email

Le saké : un alcool de plus en plus priséLe saké est une boisson d’accompagnement de plats et peut avoir un panel de saveurs tout aussi important que celui de grands vins. On est bien loin du cliché habituel des fins de repas dans le restaurant asiatique du coin avec un verre de saké brûlant la gorge et dévoilant une femme dénudée en son fond.

Les bars à saké se multiplient

Les amateurs de saké sont de plus en plus nombreux en Europe et aux États-Unis, depuis quelques années, curieux de nouvelles saveurs mais surtout épicuriens.

Des bars à saké voient le jour à Paris ou à New York afin de faire découvrir cette boisson venue d’Orient, et plus particulièrement du Japon. Une exposition exclusivement dévolue à cet alcool a même été organisée à Paris,  juste après la fermeture de Vinexpo à Bordeaux. Les américains sont les plus fervents amateurs de ce produit d’exception avec une consommation record de saké et des importations en hausse.

De fins palais conquis par le saké

Les experts disent que le saké se déguste comme le vin car il s’en rapproche dans sa composition, ses arômes ou ses couleurs. C’est une boisson fermentée et non distillée et c’est en ça que ses attributs ressemblent à ceux du vin. Même si son degré d’alcool est légèrement plus élevé, 14 à 16 degrés, la qualité des flacons de saké repose sur la qualité des produits utilisés (eau, riz) mais surtout sur le savoir-faire des producteurs.

Le saké fait même la conquête de fins palais car les plus grands chefs étoilés étudient la question d’associer ce type d’alcool à des plats tels que les fruits de mer ou certains poissons, à l’instar de grands vins côtés.

Auteur : Mikael Pierron

Crédit Photo : © BRAD – Fotolia.com

Actualités récentes