Print Friendly, PDF & Email

Investissement vin : l’impact de la crise grecque

La question de l’investissement vin est entière en ces moments de crise. Depuis des semaines, la Grèce est au cœur des attentions des marchés financiers, ce qui implique des mouvements forts et engendre donc de la volatilité sur les marchés. De quoi faire réfléchir les investisseurs qui n’aiment pas le risque et les amener à se tourner vers d’autres actifs.

 Le vin est un produit d’investissement tangible

L’instabilité force de plus en plus d’investisseurs à se tourner vers des actifs tangibles comme les grands vins, plutôt que des lignes électroniques dans des portefeuilles qui voient leurs cours se dévaluer un peu plus chaque jour. Mais il ne faut cependant pas céder à la panique.

Le « non » au référendum grecque n’a pas beaucoup aidé les marchés financiers qui ouvraient le lendemain tous dans le rouge, plus ou moins lourdement. L’euro a ainsi connu de fortes baisses depuis plusieurs jours, semaines et mois : une bonne nouvelle pour l’investissement dans le vin.

 A quels investisseurs profite la baisse de l’euro ?

A la question « dans quoi investir » il convient de se demander à qui profite une baisse de l’euro. Et la réponse est, entre autres : l’investissement vin. Car une baisse de l’euro rend plus attractives des bouteilles de vin souvent très onéreuses, ce qui pousse la demande, déjà excédentaire par rapport à l’offre, à tirer les prix vers le haut. Un résultat qui se voit depuis le début d’année et qui a d’ailleurs sauvé la campagne de primeurs bordelaise cette année.

La crise grecque vous fait peur ? Investissez dans le vin, cela compensera une partie de vos pertes sur les marchés financiers.

Auteur : Mikael Pierron

 

Image : © kotoyamagami – fotolia.com

Actualités récentes