Print Friendly, PDF & Email

Investissement dans le vin : Haut Brion est-il incontournable ?

Quand on parle d’investissement dans le vin, Château Haut Brion, semble devenir un incontournable par ses caractéristiques qualitatives comme quantitatives.

Château Haut Brion a des vins au niveau de Lafite

Comme nous l’écrivions il y a quelques jours, le fossé qui a longtemps séparé Lafite Rothschild de ses comparses Premiers Grands Crus Classés tend à se réduire de plus en plus dans le temps, après avoir atteint un différentiel de prix de l’ordre de 130 % en moyenne en 2011, pour atteindre en 2015 les environs de 35 %.
Une situation qui n’est pas due à la force historique de Lafite car ses concurrents comme Haut Brion ont souvent été des châteaux très prisés et réputés, n’ayant rien à envier en particulier à Lafite. Au début des années 2000, c’est d’ailleurs Haut Brion qui était le grand leader des échanges, quand Margaux dominait les années 1990 avec l’émergence du marché américain.

Pour l’investissement dans le vin, Haut Brion peut être une opportunité

L’investisseur sur le marché du vin se pose désormais la question de savoir si un nouveau changement de leadership va émerger avec cette baisse accrue des écarts entre Lafite et les autres. Dans ce cas, à qui profiterait cela ? A priori, il semble que Château Haut Brion ait des chiffres qui poussent à investir sur lui : une qualité optimale du vin et des tarifs peu élevés par rapport aux autres Premiers. D’ailleurs, c’est ce château qui a le plus progressé en valeur entre 2014 et 2015, gagnant en moyenne 7,7% sur l’ensemble de ses références. C’est cependant le domaine qui dispose des bouteilles les moins chères en moyenne alors qu’il a les meilleures notations Robert Parker avec une note moyenne de 96,4/100.

De quoi dire, sans trop se tromper, que des corrections devraient se faire dans le temps sur le marché, et rendre Haut Brion incontournable pour un investissement dans le vin.

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © Patrimoine Grands Crus

Actualités récentes