Print Friendly, PDF & Email

La production mondiale de vin est en diminution

La production mondiale de vin est en baisse face à une demande croissante : on peut sans doute s’attendre à un syndrome d’une hausse des prix à court et moyen termes. C’est ce qui est en train de se passer sur le marché du vin, et d’un point de vue investissement : c’est le moment d’investir !

La production mondiale de vin en baisse dans tous les pays

On estime que la production mondiale de vin devrait baisser d’environ 4% cette année, entre 2% et 4% pour être exact, selon un rapport de la Rabobank. Ce sont surtout les vins du Nouveau Monde qui sont concernés par ces déclins : le Chili, l’Argentine, l’Italie ou encore l’Australie sont les premiers impactés avec des baisses significatives des volumes produits cette année. 

Le Chili enregistre des baisses d’environ un quart de sa production de l’an dernier en partie dues aux gelées importantes dans les vignobles, alors que l’Italie s’attend déjà à un recul d’environ 15% à cause d’un ensemble de facteurs météorologiques défavorables. En Australie, le recul devrait être d’environ 7%, aux Etats-Unis entre 5% et 10% alors que l’Argentine va enregistrer un déclin de 8%.

La France parvient à produire plus de vin cette année

Seule la France tire son épingle du jeu, ce qui est plutôt rare, avec une production en hausse par rapport aux années précédentes. Du coté de l’hexagone, on s’attend en revanche à une production en hausse sauf dans la région Languedoc, une constatation à prendre forcément avec des pincettes étant donné les mauvaises récoltes des dernières années

Peut-être un signe qu’il faut investir dans le vin, en tout cas c’est le meilleur moment pour diversifier sa cave avec des vins d’exception du Nouveau Monde.

Auteur : Mikael Pierron

© Nneirda – Fotolia

Actualités récentes