Print Friendly, PDF & Email

Vignoble de Crimée

La Russie investit 250 millions d’euros dans les vins de Crimée pour développer de manière significative la production de vin dans la région.Une étape de plus dans l’invasion russe en Crimée.

Les vins de Crimée attirent les investisseurs

Il faut croire que l’investissement vin intéresse de plus en plus les pays d’Europe de l’est ou que les investisseurs voient de plus en plus les pays de l’est comme des terres vinicoles car après les investissements massifs en Bulgarie des derniers jours, voici que la Crimée va connaître un bond elle aussi.

La Crimée va donc être sujette à un plan d’investissement en vin de masse : 60% de plantations en plus avec pour objectif principal, à horizon 2025, de passer de 37 000 hectares à 100 000 hectares de vignes. Le marché du vin représentant alors environ 15% du PIB de la région. De quoi faire saliver les investisseurs.

Le marché du vin de Crimée en sera dynamisé

La production de vin de Crimée devrait ainsi passer de 83m de caisses par an à 600m, ce qui permettra de baisser les imports de vin qui sont actuellement fortement russes : 80% des imports proviennent de Russie actuellement.

Un plan très stratégique validé par le premier ministre russe Dmitry Medvedev qui veut pousser deux domaines à fort potentiel dans la région : le tourisme et la production de vin. L’ensemble des processus administratifs et légaux (notamment pour les licences) devrait être simplifié pour permettre au développement de se faire rapidement. En plus de cela, il est prévu des publicités sur les chaines fédérales et des quotas obligatoires de vins de Crimée dans les restaurants.

Vous avez dit propagande ?

Auteur : Mikael Pierron

© Yuri Kravchenko – Fotolia

Actualités récentes