Print Friendly, PDF & Email

Le marché de l'investissement vin - Février 2014

Comme nous pouvions nous y attendre, la morosité continue de caractériser le marché de l’investissement vin, avec un recul du Liv-ex 100 pour le 11ème mois consécutif (-0,91%).

Le marché du vin dominé par l’attentisme

La crispation et l’attentisme des investisseurs sont toujours de vigueur et aucun élément significatif n’est venu bouleverser cet état de fait.  L’expectative de la campagne des Primeurs 2013 qui débutera entre la fin du mois et début avril, paralyse de nombreux acteurs du marché du vin. Il est acté que la qualité du millésime est globalement plus que mitigée. La question essentielle réside dans la politique de prix qui sera adoptée par les Châteaux.

Nos experts en investissement vin estiment que cette tendance baissière a déjà produit la majeure partie de ses effets et que des prix planchers sont aujourd’hui atteints, ou sur le point de l’être. Depuis juillet 2011, la correction dépasse les 30% pour le Liv-ex 100, véritable benchmark des grands crus.

Les perspectives de l’investissement dans de grands crus

De nombreux analystes du marché du vin soulignent que durant cette période de croissance inconsidérée des cours, beaucoup d’acteurs traditionnels, issus des marchés matures, se sont détournés des vins jugés trop chers. La sensible baisse que nous avons évoquée, associée à la progressive reprise des économies des pays développés, laisse présager leur retour à court terme.

Enfin, la petite inquiétude pour l’année à venir dont a fait part, début février, Louis Fabrice Latour, lors du bilan 2013 de la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux, ne peut qu’être interprétée positivement d’un point de vue d’investisseur. La pénurie de vins tranquilles, suite à deux récoltes de faibles volumes, va mécaniquement engendrer une hausse des prix qu’il ne sera pas forcément facile de faire accepter pour les entrées de gamme, notamment du fait d’une concurrence étrangère de plus en plus qualitative et pressante, mais cette augmentation des tarifs sera naturellement intégrée pour les vins les plus rares et les plus prestigieux.

Auteur : Aurélien Grevet

© Maksim Kabakou – Fotolia.com

Actualités récentes