Print Friendly, PDF & Email

Le prix du vin augmente en 2014

Le prix du vin a augmenté en France sur les six derniers mois selon une déclaration établie par le gouvernement français. Des prix en hausse selon les régions qui sont majoritairement dus aux faibles quantités produites en 2012 et en 2013.

Les vins de France produits en quantités réduites

Cette augmentation des prix du vin a été dévoilée par l’Agreste, organisme des publications du Service de la statistique et de la prospective du Ministère de l’Agriculture. Des chiffres peu enclins à favoriser les achats des consommateurs. Ainsi, sur les six derniers mois (août 2013 à janvier 2014), les prix ont augmenté de +18% pour l’ensemble des régions (hors Champagne), peu importe la couleur (rouge, rosé ou blanc) par rapport à l’année dernière. Un constat surtout poussé par la Bourgogne dont les tarifs des grands crus ont augmenté de +32% alors qu’ils ont augmenté de +20% à Bordeaux. Tout ceci est à mettre en parallèle avec les volumes disponibles faibles, en baisse de 6% sur la même période.

Concernant les autres régions, elles ne sont pas en reste quand à l’augmentation du prix de leurs vins mais leurs résultats sont légèrement moins fluctuants : l’appellation Cotes du Rhône a vu ses prix croître de +12% alors que les vins de Provence ont connu une hausse de +21%.

Les primeurs influeront-elles sur le prix du vin ?

Cette évolution des prix sur le marché du vin était prévisible selon les experts en investissement vin. En effet les mauvaises conditions météorologiques ont conduit les vignerons des domaines et châteaux français à s’adapter, entraînant des coûts de production en hausse d’une part à cause de la logistique à mettre en place et d’autre part car une baisse de la production a conduit inévitablement les coûts de production unitaires au-delà de leurs chiffres habituels.  

Le marché du vin français attend désormais les premiers retours de la campagne de primeurs qui débute à la fin du mois à Bordeaux pour avoir un nouveau ressenti sur la qualité du prochain millésime ainsi que sur les niveaux de prix qui vont être pratiqués par les professionnels.

Auteur : Mikael Pierron

© Kirill Kedrinski – Fotolia.com

Actualités récentes