Print Friendly, PDF & Email

 

Ventes quasi inexistantes pour certains primeurs de Bordeaux 2014

La grande majorité des châteaux a enfin annoncé ses prix de sortie de primeurs pour le millésime Bordeaux 2014, l’occasion de faire un point (un premier) du chemin parcouru depuis quelques semaines.

 Cheval Blanc et Ausone : hausse de 20% pour la vente des primeurs 2014

Après la sortie annoncée des châteaux Cheval Blanc et Ausone à un tarif de 360 euros par bouteille, les plus grands noms de la place bordelaise ont annoncé la couleur. Dans le cas des deux précédemment cités, on constate une hausse de 20% par rapport à 2013, ce qui a de quoi laisser pantois le marché.

De quoi rendre les débuts des ventes de primeurs Bordeaux compliqués pour les marchands qui peuvent offrir des Premiers Grands Crus Classés à 240 euros par bouteille (Mouton Rothschild, Haut Brion, Margaux), alors que Lafite Rothschild est sorti à 288 euros par bouteille. Nul doute qu’un tarif de 360 euros est loin de faire des émules.

Ventes primeurs inexistantes pour certains grands Bordeaux

Les professionnels sont toutefois sceptiques quant au constat final qui doit être fait de cette campagne de primeurs . Certains estiment que les châteaux bordelais n’ont pas tout à fait joué le jeu pour les primeurs 2014, en tout cas pas celui que voulaient jouer les marchands. Ils estiment que les châteaux proposant des tarifs supérieurs de 15% par rapport à l’an dernier sont dans une mauvaise dynamique et risquent d’en payer le prix à un moment donné. Quant à ceux qui ont augmenté leurs tarifs d’au moins 20%, ils constatent que les ventes sont quasi inexistantes.

Ce sur quoi tout le monde s’accorde cependant, c’est que l’effet d’un euro faible a sauvé cette campagne car les acheteurs de primeurs anglo-saxons ont été au rendez-vous.

Auteur : Mikael Pierron

Image : © M.studio – fotolia.com

Actualités récentes