Print Friendly, PDF & Email

Pour la directrice de la communication de Mouton Rothschild, Marie-Louise Schyler, lorsqu’elle évoque les sorties en primeur 2014 et la politique de prix de certains châteaux «Ne pas écouter le marché fut une erreur ».

Mouton Rothschild sensible à la voix des acheteurs

Il semble qu’au Château Mouton Rothschild, l’importance de la voix des acheteurs est primordiale à en croire Madame Schyler, puisque les tarifs du millésime 2014 en primeur ont été en ligne avec les attentes cette année. Ces prix de sortie étaient d’ailleurs en deçà du tarif des bouteilles disponible sur le marché, de quoi inciter le marché à se tourner vers Mouton Rothschild.
Le résultat a vite été ressenti : une bonne campagne dans l’ensemble pour le château, une sortie en avance sur le reste des châteaux bordelais, des tarifs attractifs et donc des ventes fluides et efficaces. Marchands comme consommateurs se sont rués sur le nouveau bijou de la maison.

Le grand Château bordelais cherche le long terme

En ce qui concerne les bénéfices pour le château, ils ne semblent pas être forcément à court terme, car les tarifs n’étaient pas très élevés, mais à long terme ils semblent plus prolifiques, car Mouton Rothschild a redoré un peu son blason en montrant au marché l’importance qu’il lui porte.
Surtout quand on sait l’importance de la communauté qui échange, notamment via des forums et autres outils internet, concernant la politique des châteaux, la qualité de leurs vins et leur empathie vis-à-vis du marché. D’autant plus quand le château accueille environ 10 000 visiteurs chaque année dans le domaine…

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © Hallgerd – fotolia.com

Actualités récentes