Print Friendly, PDF & Email

Une reprise des grands vins sur le marché mondial du vin ?Le mois d’août est plutôt connu pour sa passivité dans les échanges, que ce soit sur le marché mondial du vin ou ailleurs, que pour son caractère charnière dans une année. Et pourtant, il semble que le mois d’août soit un mois de renouveau pour les marchés, particulièrement scrutés depuis plusieurs mois avec leurs résultats négatifs.

Le Liv-Ex : indicateur clé pour le marché mondial du vin

La bourse du vin londonienne, Liv-Ex, dont Patrimoine Grands Crus est membre affiche des volumes sur certaines références qui sont prometteurs. Ainsi, on voit Margaux et Haut Brion prendre l’ascendant sur leurs concurrents en termes de volumes traités, beaucoup plus que les autres Premiers Grands Crus Classés réunis. Les deux châteaux représentent 21% des échanges en valeur contre à peine 3% l’an dernier à la même époque. Un total supérieur à Mouton Rothschild, Lafite Rothschild et Latour réunis, ce qui est rare.

Le Liv-Ex s’était déjà posé la question de la valeur ajoutée de Haut Brion sur le marché mondial du vin par rapport à ses concurrents et en était arrivé à la conclusion que les caisses du château étaient parmi les moins onéreuses et les plus qualitatives des Premiers Grands Crus Classés.

Un regain d’activité pour les achats de grands vins

Parmi les récentes évolutions sur le marché mondial du vin, Lafite Rothschild a lui aussi connu un bond en avant, passant de moins de 5% des volumes fin juillet au double début août.

Un signe que le marché du vin regagne de l’intérêt pour ces vins de qualité qui semblent avoir atteint un prix plancher et qui laisse entrevoir une belle remontée dans les prochains mois. Les « petits » millésimes sont de plus en plus prisés par les collectionneurs pour leurs prix attractifs. La tendance se retourne dans le vert. C’est une bonne nouvelle.

Auteur : Mikael Pierron

© Comugnero Silvana – Fotolia.com

Une réponse à Des signes de reprise sur le marché mondial du vin

Actualités récentes