Print Friendly, PDF & Email

Les vins de Bourgogne perdent la troisième place

En Bourgogne, on constate à regret les évolutions du comportement des acteurs du marché du vin depuis le début de l’année 2015.

Les vins italiens puis les champagnes ont pris la place des bourgognes

Le Liv-Ex a ainsi recensé qu’en l’espace de 10 mois, la Bourgogne avait perdu sa deuxième place des régions dont les bouteilles étaient les plus échangées au profit des vins italiens en août, et que depuis quelques jours, la Champagne avait même récupéré cette troisième place, reléguant les vins de Bourgogne au 4ème rang.
C’est le succès de la région champenoise au mois de septembre qui a fait la différence, permettant aux vins vins pétillants de représenter 6,6 % des échanges en volume, contre 6,2 % pour les vins bourguignons. Des niveaux deux fois supérieurs à l’an dernier.

En Bourgogne, peu de vins et à des prix élevés

Pourtant, entre 2011 et 2013 ce sont bien les vins de Bourgogne qui ont bénéficié du recul de l’intérêt du marché pour les vins bordelais, passant de volumes représentant 2,6 % des échanges à environ 7 % des échanges sur la plateforme Liv-Ex…
Des sommets atteints grâce à l’engouement exponentiel pour les vins du Domaine de la Romanée Conti, en 2012 notamment quand le marché s’affolait pour ces références. Une appétence toujours existante, mais amoindrie par les prix souvent très élevés des bouteilles et des volumes très faibles.
De quoi favoriser des régions dont les bouteilles sont moins onéreuses et dont les volumes sont beaucoup plus importants, comme les vins italiens ou champenois par exemple.
Depuis le début d’année, ce sont pas moins de 71 références différentes de vins pétillants qui ont été échangées sur le marché Liv-Ex…

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © vectorfusionart – fotolia.com

Actualités récentes