Print Friendly, PDF & Email

Investissement vin : la distorsion des cours en fonction des devises

Pour l’investissement vin, la bourse du vin londonienne, Liv-Ex, dont Patrimoine Grands crus est membre est un outil précieux. Le Liv-Ex dispose de différents indices composés essentiellement des grands noms viticoles français. Pour autant, sa valorisation mensuelle se fait en livres sterling, et influence son cours dans une autre devise comme l’euro, le dollar ou le yen.

La performance de l’investissement peut être faussée par la cotation en £

C’est ainsi qu’en l’espace de 4 ans, le cours de l’euro ayant légèrement été dévalorisé par rapport à la livre sterling, Patrimoine Grands Crus a parfois affiché des mois sans performance alors que les bouteilles en cave avaient pris de la valeur en l’espace de 30 jours. Une information importante, mais qui n’a finalement que peu d’incidence, car les achats et les ventes (dans notre cas) se faisant en euros, nous ne nous soucions pas de l’évolution des devises dans le temps. Notre performance globale ne se mesurant, in fine, qu’avec des ventes effectives de bouteilles.

Le fonds d’investissement de Patrimoine Grands Crus légèrement sous-cotée

Ainsi, les performances actuelles, et donc latentes, sont légèrement sous-estimées : une bonne nouvelle pour nos investisseurs en vin et nos prospects qui se poseraient la question de la valorisation, point clé d’un investissement dans un actif tangible comme les grands crus.
Sur une base 100, seul le yen a connu une valorisation croissante en l’espace de 5 ans face à la livre sterling, survalorisant les cotes dans la monnaie japonaise. Concernant les autres devises, elles ont été en retrait sur la même période face au pound et bénéficient donc de cotes en deçà de leur valeur réelle.
Mais ce qui compte, c’est de savoir que des achats en euros suivis de ventes en euros ne pâtissent pas des évolutions sur le marché des devises.

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © jpgon – fotolia.com

Actualités récentes