Print Friendly, PDF & Email

La grêle abîme une partie des vignes de Bourgogne

Après que la région bordelaise ait connu une tempête de grêle il y a quelques semaines, c’est au tour de la Bourgogne de faire face à un petit désastre météorologique.

Une pluie de grêle sur les plus beaux vignobles de Bourgogne

Fin juin, c’est une pluie de grêlons qui s’est abattue pendant cinq minutes sur des domaines de Meursault, Pommard, Volnay et Beaune, mettant en péril environ 40% de la production de l’année 2014. Une mauvaise nouvelle alors que le millésime est plutôt prometteur étant donné les bonnes conditions météorologiques jusque là. Le Clos des Mouches estime même ses pertes à environ 90% de la production, ce qui impacte déjà lourdement les prochaines vendanges.

Pourtant, les domaines de la région avaient anticipé ce type de tempête de grêle en installant 34 générateurs de particules tous les dix kilomètres aux alentours des vignes, censés annihiler ou en tout cas estomper les effets d’une tempête de grêle. Pour une raison inconnue, ces équipements n’ont pas fonctionné en temps voulu. Un investissement lourd qui n’aura finalement pas servi…

Une situation compliquée pour les vignerons

Personne ne s’explique la défaillance des systèmes anti-grêle mais tout le monde est encore sous le choc selon le président du syndicat des vignerons de Volnay, Thiébault Hubert. De multiples demandes d’aide ont été formulées auprès du gouvernement pour trouver des solutions même s’il semble difficile de couvrir l’ensemble des dégâts engendrés par des tempêtes.

De nombreuses familles productrices se retrouvent de nouveau dans une impasse financière alors que 2014 est la troisième année qui connaît des difficultés de production dues aux conditions météorologiques… Espérons que des solutions soient trouvées pour sauver les productions et le patrimoine français.

Auteur : Mikael Pierron

Crédit photo © herculaneum79 – Fotolia.com

Actualités récentes