Print Friendly, PDF & Email

Un bon niveau d'exportation de champagne en 2014

Les chiffres sont sans appel : les vins de Champagne s’exportent bien. Et ce, malgré un déclin de consommation dans son pays de production, la France.

Un regain d’activité pour l’ exportation de champagne

Les fameux vins pétillants de Champagne ont ainsi connu une hausse des exportations après deux années en suspens, pour atteindre 308 millions de bouteilles vendues, soit une hausse de 1% par rapport à 2013. A noter que ce sont la Grande Bretagne, les Etats Unis et l’Australie qui dominent le podium de la consommation de champagne à l’export.

Ce bon niveau d’exportation de champagne est une bonne nouvelle alors que l’année n’avait pas connu de révolution particulière, les volumes étant très légèrement supérieurs à la production. La mauvaise nouvelle cependant, c’est que la France sera certainement le seul pays dans lequel la consommation de champagne a baissé en 2014, avec un déclin compris entre 2 et 3%.

Le marché du champagne porté par les exportations

Nos voisins anglais compensent largement les chiffres de la baisse de consommation de champagne en France. D’autant plus quand on sait qu’une bouteille vendue sur dix l’est en Grande Bretagne, grâce à l’attrait du vin pétillant dans les bars et restaurants.

Outre-Atlantique, les américains ne sont pas en reste, forts d’une économie en nette croissance. La consommation de Champagne est là bas aussi en hausse. Même constat au Japon et en Australie où les amateurs sont prêts à payer des prix plus élevés que la moyenne.

Des chiffres qui s’inscrivent dans la logique du marché du vin : depuis 10 ans, la consommation de vin (en général) a augmenté de 4% dans le monde quand celle, plus spécifique, des vins pétillants (dont le Champagne fait partie) a connu une croissance de 30% pour atteindre plus de deux milliards de bouteilles.

Auteur : Mikael Pierron

© Albo – Fotolia

Actualités récentes