Print Friendly, PDF & Email

L'investissement dans des vignobles clés en main

L’investissement dans les vignobles fait beaucoup parler car depuis plusieurs années, des châteaux et domaines français, surtout à Bordeaux, changent de mains souvent dans le même axe : de propriétaires français à étrangers. ‘Château clé en main cherche preneur’, une telle annonce suscite l’intérêt.

Investir dans un vignoble n’est pas de tout repos

Acheter un vignoble ne veut pas nécessairement dire, comme nous aimerions bien le penser, prendre sa retraite et faire ses vieux jours au milieu des vignes par amour de la nature et passion des grands vins. Le monde des affaires est un peu plus cruel que cela.

Et le marché des vignobles démontre, depuis quelques semaines, la réalité de ce type d’investissement : des châteaux acquis récemment se retrouvent de nouveau sur le marché. Comment cela se fait-il ? Les acquéreurs ne s’étaient pris d’une passion soudaine pour la culture de la vigne mais avaient vu un processus d’achat, de rénovation et de revente à court terme. Une bonne nouvelle pour des châteaux dans lesquels ils ont investi qui n’étaient pas à la pointe de la technologie ou qui avaient besoin d’une restauration.

Des domaines rénovés à la recherche d’investissement

Quatre vignobles, récemment achetés, sont donc de nouveau à vendre : Château Villepreux (acheté en janvier 2013),  Château Grand Branet, Château Baby et Château de Cugat.

Investissement d’avenir, ces châteaux sont désormais clés en main, totalement rénovés avec des équipes prêtes à travailler pour leurs nouveaux propriétaires. Une idée finalement ingénieuse d’investisseurs étrangers qui ont compris que beaucoup de gens désirent s’offrir un château, mais pas forcement s’en occuper. L’équivalent du syndrome du chiot pour les enfants, version adulte…

Auteur : Mikael Pierron

© doris_bredow – Fotolia.com

Actualités récentes