Print Friendly, PDF & Email

Le vin rosé fait des émules aux États-Unis

Fin d’été oblige, il convient de parler de vin rosé. Il fait de plus en plus d’adeptes en France et en Europe, surtout pendant les mois chauds de l’été, mais ce vin fait aussi son bout de chemin dans le reste du monde.

Aux USA, le rosé est considéré comme un vin « social »

C’est ainsi le cas aux États-Unis où de plus en plus de consommateurs revoient leurs jugements premiers concernant ce vin assez spécial. Au pays où tout est possible, les producteurs y voient désormais une vraie opportunité, alors que le rosé est aujourd’hui considéré comme un vin « social » pour les hommes, et pas seulement entre juillet et août.
Et s’attaquer aux États-Unis, c’est s’attaquer à un énorme marché où tout est encore à faire, par rapport au Vieux Continent.

Le vin rosé sec est désormais une catégorie à part entière

D’ailleurs, le groupe Vins de Provence qui représente la Provence et son AOP « rosé » confirme que l’industrie ne considère plus le rosé comme faisant partie d’un groupe fourre-tout dans lequel on trouverait aussi des vins liquoreux ou pétillants.

Le vin rosé sec est aujourd’hui un groupe à part entière aux chiffres impressionnants.
La part de marché est désormais de 5,1 % chez les Américains alors que les chiffres de vins blancs ou rosé sucrés ont considérablement baissé. De plus, les importations de rosé premium (supérieurs à 12 dollars la bouteille) ont explosé de 52 % en valeur et de 41 % en volume en 2014. Et ce, alors que les ventes globales de vin ont augmenté de 3,3 % en valeur et de 1 % en volume sur la même période à l’échelle des États-Unis.

Auteur : Mikael Pierron

 

Image © agaitsgori – fotolia.com

Actualités récentes