Print Friendly, PDF & Email

Les exportations de vin français en 2014

C’est mathématique : une baisse du volume de production entraîne forcément une baisse du chiffre d’affaires généré, sauf à augmenter les prix. Malgré cela, pour la quatrième année consécutive, la France atteint un niveau d’exportation de vin élevé de plus de 10 milliards d’euros ; les petits volumes pèsent cependant et les vignerons français se retrouvent en face d’une rude compétition internationale.

Des exportations de vin français moins nombreuses mais plus rémunératrices

Alors comment le niveau des exportations de vin français atteint de telles sommes ? Parce que le niveau des tarifs prodigués est en hausse.

Un rapport de la Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France estime que l’année 2014 aura été la troisième plus prolifique de l’histoire, malgré une rotation des stocks en baisse de 2,8%. Ainsi, la baisse des volumes a été compensée par une hausse des prix, ce qui pourrait affaiblir la position française à l’échelle internationale.

Le vin français représente 61% des exports du pays mais ce chiffre a baissé de 3,3% en volume sur l’année 2014. Des chiffres tirés vers le bas par Bordeaux et la Bourgogne qui ont vu leurs chiffres baisser respectivement de 9,5% et 13%.

Les vins de Champagne : stars des exportations françaises

C’est l’exportation des vins de Champagne qui tire les chiffres vers le haut, comme nous vous en avions déjà parlé récemment. Les chiffres de la région champenoise sont bons : les vins pétillants représentent un tiers des exportations avec 143 millions de caisses de 12 bouteilles, soit une hausse de 5,2%. Au total, Cognac, Champagne, Bordeaux et Bourgogne représentent deux tiers des exportations.

Les châteaux et domaines français attendent donc avec impatience le début des campagnes primeurs à Bordeaux pour donner le « la » de la nouvelle année…

 

Auteur : Mikael Pierron

Source © Africa Studio

Actualités récentes