Print Friendly, PDF & Email

Profil des consommateurs de vin en Asie

Alors que la consommation de vin en Chine a connu une légère baisse en 2013 après dix années de faste, on trouve désormais de nombreux consommateurs de vin en Asie, en dehors des frontières chinoises.

De nouveaux pays consommateurs de vin

L’émergence de classes moyennes dans des pays comme la Thaïlande ou le Vietnam va permettre au marché du vin de continuer à grandir sans trop devoir compter sur la Chine pour soutenir, comme elle l’a fait jusque là, la demande. On considère aujourd’hui que l’Empire du Milieu représente environ 60% de la consommation en Asie Pacifique : la situation est cependant encore loin de ne pas être dépendante des consommateurs chinois

Baisse de la consommation de vin en Chine

Cette baisse de la consommation a été en partie due aux lois anti corruptions et à un ralentissement de l’économie. De là à parler de crise, nous n’en sommes pas encore là. Le marché va pouvoir s’assainir et devenir plus qualitatif, le marché des contrefaçons devrait lui aussi régresser, et les palais chinois s’affiner : une bonne nouvelle en fin de compte.

La Chine est aujourd’hui le cinquième plus grand consommateur de vin au monde mais les producteurs et négociants commencent à se tourner vers d’autres pays voisins qui sont demandeurs de vins et spiritueux. Chacun espère voir les mêmes chiffres de croissance envahir des pays comme la Corée, la Thaïlande ou le Vietnam que ceux des années 2000 en Chine (en moyenne 25% de croissance par an).

Alors que la consommation de vin à l’échelle mondiale était en hausse de 3,2% par an entre 2008 et 2012, celle des spiritueux a augmenté de 55% sur la même période en Asie. Nul doute que le continent oriental est une terre d’avenir pour le vin…

Auteur : Mikael Pierron

© Kzenon – Fotolia.com

Actualités récentes