Print Friendly, PDF & Email

La Chine : marché de choix pour l'investissement en vin

Le choix de privilégier le marché chinois pour appuyer son projet d’investissement en vin est judicieux. Sa taille considérable et le potentiel d’évolution qui lui est associé confèrent à ce marché une importance toute particulière pour tout investisseur dans le vin.

Un marché de choix pour investir

L’investissement en vins français, vendus par la suite sur le marché chinois, est florissant. La France y a vendu, en 2012, 140 millions de litres pour un montant d’environ 800 millions de dollars. À Bordeaux, région la plus prisée, cette destination représente 20% des exportations. Si la Chine tient un rôle essentiel dans l’activité global du secteur du vin, son influence est décuplée en ce qui concerne le marché des grands crus, actifs exclusifs de l’investissement vin.

Exemple d’investissement : Le précédent Lafite Rothschild

Investir judicieusement exige de garder à l’esprit un phénomène de taille qui a parfaitement illustré le poids de ce marché dans l’évolution des cours de ces grands crus. À la fin des années 2000, de très nombreux Chinois, riches ou membres de la classe moyenne émergente, se sont enthousiasmés pour les vins du Château Lafite Rothschild, le 1er Grand Cru Classé ainsi que son second vin, les Carruades de Lafite. L’impact sur les prix de ces grands crus fut immédiat et tonitruant, l’exemple le plus frappant: les Carruades de Lafite vendues à 50 € en 2009 s’échangeaient à près de 400 € en juin 2011.

Le choix d’un investissement se définit également par l’évolution du placement sur le long terme. Dans le cas  des vins du Château Lafite Rothschild, comme pour toute fièvre spéculative, l’inversion de ce mouvement fut tout aussi tapageuse que l’avait été son succès. Une brutale chute des cours a stabilisé les niveaux de transaction situés aujourd’hui entre 150 et 170 €. Cet épisode rappelle à l’investisseur qu’il convient de faire preuve d’une grande vigilance face aux mouvements de mode inconsidérés (le second vin de Lafite se vendait plus cher que le 1er de Latour ou Margaux).

Avenir de l’investissement en vin en Chine

Le choix du marché chinois et de ses tendances pour optimiser ses investissement en vin reste intéressant. L’exemple des vins du Château Lafite Rothschild, et plus récemment la situation mitigée du marché du vin en Chine ne doivent cependant pas occulter le potentiel formidable que recèle cet espace économique. Structurellement la demande continuera à croître avec l’émergence quotidienne de nouveaux riches ou d’une classe moyenne aisée de plus en plus volumineuse, alors que l’offre reste limitée.

La situation est idéale pour un investissement en vin : une demande croissante face à une offre restreinte conforte les perspectives d’un placement rentable aux risques maîtrisés.

Auteur : Aurélien Grevet

Crédit Photo : © Pixel & Création – Fotolia.com

Actualités récentes