Print Friendly, PDF & Email

Marché de l'investissement en vin : une évolution interessanteL’investissement en vin séduit de plus en plus. Ce produit de diversification de patrimoine qui permet d’allier passion et rentabilité, exige cependant une bonne expertise. En effet, fini le temps des progressions confortables et linéaires. Au cours des cinq dernières années, le marché des grands crus a connu d’importantes fluctuations. L’évolution de l’indice de référence Liv-Ex 100 en est représentative. Si la performance générale est particulièrement limitée (+3% : 265 le 31/08/2008, 273 le 31/08/2013), il importe d’en distinguer plusieurs phases.

Evolution des cours de l’investissement en vin

Une large correction des cours de l’investissement en vin a eu lieu fin 2008 : en pleine crise financière mondiale, l’année s’acheva par une chute du niveau de Liv-Ex 100 qui atteignit  jusque 207.

C’est à partir de ce seuil que le marché de l’investissement en vin reprit une formidable énergie, dopé par l’insatiable demande du nouvel eldorado chinois. De janvier 2009 à juin 2011, l’indice s’apprécia de plus de 75% (207 à 365 le 31/06/2011). L’excellente qualité des millésimes 2009 et 2010 accrut cette tendance, à la limite de la déraison. Certaines références, les plus spéculatives, tels les crus du Château Lafite Rothschild, atteignirent d’impressionnants sommets, à des niveaux quatre à huit fois supérieurs à ceux de 2009.

Les investisseurs dans de grands crus virent naître une véritable bulle de cette spéculation effrénée, entièrement déconnectée de la réalité de l’immense majorité de la consommation. C’est au cours de l’été 2011 que la correction se mit en marche, elle fut à la hauteur du précédent emballement. En un an, jusqu’à l’été 2012, les cours s’effondrèrent globalement d’environ 30%. Certains grands crus, tels les seconds vins de Lafite Rothschild, les Carruades de Lafite, perdirent plus de 60% de leur valeur.

Depuis un an, le marché du vin est relativement stable, mais bridé par l’attentisme de nombreux acteurs. Il poursuit l’apurement des excès des années 2009 à 2011, et offre de plus en plus d’opportunités vraisemblablement intéressantes sur les moyens et longs termes.

Investir dans des vins à forte rentabilité

Cette évolution de l’investissement en vin n’est que le reflet général du marché, et même dans un contexte de recul des cours, investir sur les bons vins permet d’afficher  de bien meilleures performances que celles réalisées par les indices de référence.

Certains produits d’investissement connaissent des taux de rentabilité impressionnants. Il est à ce titre intéressant de souligner la belle évolution (environ + 75% depuis septembre 2008) des vins du Domaine de la Romanée Conti au cours de ces cinq dernières années, et ce de manière relativement linéaire, sans correction, même temporaire, majeure des prix. D’autres grands vins de Bourgogne de la Vallée du Rhône ou de Champagne présentent des progressions comparables : des grands crus rares dont le prestige ne cesse de croître.

Auteur : Aurélien Grevet

© violetkaipa – Fotolia.com

Actualités récentes